Les séjours linguistiques ne sont plus ce qu’ils étaient

Nombre de vues : 8

Il y avait le séjour linguistique tel que l'imaginaient les parents, avec des enfants étudiant studieusement l'anglais avant de sortir dans les rues de Londres ou de Glasgow utiliser leurs nouvelles compétences. Il y avait le séjour linguistique tel que le vivaient les enfants et tel que l'a décrit Michel Lang dans "A nous les petites anglaises". Cette époque est bien révolue.

Les parents d'aujourd'hui ont subi les séjours linguistiques d'hier

C'est d'abord une affaire de génération. Les parents qui envoient leurs enfants parfaire leurs connaissances à l'étranger ont expérimenté ces séjours peu qualitatifs qui étaient la norme autrefois. Et s'ils en gardent souvent un bon souvenir, ils ont envie que leurs enfants tirent réellement profit de quelques semaines en Angleterre, en Espagne ou en Allemagne. Leur niveau d'exigence sur la qualité scolaire du séjour s'accompagne aussi d'une demande forte sur la qualité de la famille ou de l'institution d'accueil et sur la sécurité. Les parents hélicoptères existent aussi en France et rechignent à envoyer leurs enfants au loin sans assurances que tout se passera bien !

Enfin, dernier facteur qui explique cette évolution : avec l'Europe et l'internationalisation croissante des échanges, les français se sont enfin aperçus qu'ils parlaient mal les langues étrangères et que cela était un handicap ! Un bon niveau de langue est une condition désormais nécessaire pour beaucoup de cursus post-bac, de nombreuses écoles supérieures et filières universitaires imposant un stage long ou même un trimestre d'échange à l'étranger.

Et si le Brexit menace l'avenir d'Erasmus au Royaume-Uni, l'anglais restera encore longtemps la langue internationale, et l'Angleterre continuera à accueillir de jeunes français en recherche de perfectionnement linguistique.

Un choix de types de séjours et un conseil détaillé

C'est ce qu'a bien compris le site "La Route des Langues", qui propose de nombreuses formules de séjours linguistiques dans dix pays (dont cinq pour l'anglais, c'est-à-dire l'Angleterre, l'Irlande, les États-Unis et le Canada et la lointaine Australie). La qualité de l'organisme se retrouve dans les nombreux agréments et labels dont il bénéficie, comme l'agrément du British Council, et se traduit par une variété de types de séjours où les francophones se retrouveront toujours en petit nombre (pas plus de 20% d'un groupe).

Parce que la motivation pour apprendre une langue vient des circonstances où on se trouve, La Route des Langues propose des séjours linguistiques liés à une activité : différents summer camp permettront à l'adolescent de pratiquer le sport de son choix dans une langue étrangère, ou, en immersion dans une famille, de faire aussi de l'équitation, du tennis, etc. Pour les plus âgés, l'organisme propose aussi des stages qui permettent de découvrir le monde de l'entreprise dans une autre culture. Un atout indéniable pour une future carrière internationale !

VN:F [1.9.22_1171]
Vous jugez cette fiche utile ?
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)