La rupture conventionnelle ne doit pas être prise à la légère

Nombre de vues : 15

Lorsque les employés envisagent cette fameuse rupture, ils pensent automatiquement à une somme confortable qu’ils auront le loisir d’empocher. Il est tout de même judicieux d’être rigoureux, car quelques pièges pourraient rendre cette tâche complexe.

Il est nécessaire de se lancer dans la négociation de la rupture conventionnelle

Le calcul de la rupture conventionnelle ne doit pas vous rendre aveugle, certains employeurs pourraient vous endormir avec une somme rondelette. Il est important de préciser qu’il n’existe pas de plafond. Vous ne devez donc pas négliger la négociation, car le montant pourrait être plus conséquent. En parallèle, les salariés sont invités à la prudence, cette décision entraîne un départ plus rapide de l’entreprise.

Un délai à prendre en compte impérativement avant de se lancer dans une rupture

Un préavis de 3 mois peut être accordé dans le cadre d’une démission, avec la signature d’une rupture conventionnelle, le délai pourrait être de 6 semaines surtout si aucun accord n’a été trouvé entre les différentes parties. Il est aussi important d’insister sur le fait que la rupture conventionnelle peut être décidée pendant une période liée à un arrêt maladie ou un accident du travail. À cet instant, l’employeur peut user de quelques méthodes afin de convaincre plus facilement le salarié fragilisé.

Calculez facilement les indemnités grâce à une plateforme dédiée

Par conséquent, cette signature peut s’avérer intéressante, mais vous devez impérativement vous focaliser sur tous les détails en prenant le temps de calculer les indemnités via un outil spécifique et très facile d’utilisation. Cela vous permet de supprimer rapidement tous les inconvénients.

VN:F [1.9.22_1171]
Vous jugez cette fiche utile ?
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)