Sud maroc decouverte

Nombre de vues : 366

En 2006, dans le cadre d’un départ en famille au Maroc., nous réalisons la compétence d’Hmad. De l’excitation et de la richesse de notre rendez-vous, naît « Sud Maroc Trouvaille ». Éloigné des circuits habituels, fidèles d’une nouvelle méthode de partir en voyage, nous offrons des vacances personnalisés avec un plus, de par le maquillage des décors, du bien-être des rendez-vous et de la richesse des transactions.

HISTOIRE DU MAROC ……. Dès l’antiquité, le Maroc entre d’années l’histoire avec la rédaction libyque, inventée par les Berbères d’années l’Atlas. Au nord, casaniers, ils vivent dans des logis troglodytiques l au sud, cavaliers nomades, ils s’adonnent à la traque. Les Atlantes, de leurs côtés, occupent le centre de l’Atlas et donnent leur nom à l’océan Atlantique. Les romains s’implantent au Maghreb et offre ensemble le dromadaire. Avec cet animal, les nomades qui jusqu’à présent se mouvaient à cheval, acquièrent une grande durée d’utilisation.

Installés 586 av.J.C, les juifs s’intègrent avec grande rapidité aux populations berbères. Dans les grandes villes, leur lieu, le mellah, jouxte la plupart du temps le palais royal. Grand exode de la confrérie juive marocaine (http://www.creasite-france.com/voyages-au-maroc/), ensuite la naissance d’Israël. A venir de VII ème siècle, conquête du Maroc par les arabes. Une vive résistance des berbères amènera la constitution de royaumes autonomes. En 791, création de l’Etat Marocain avec la succession de larges dynasties berbères jusqu’au XVIIe siècle, où il connaîtra une longue époque de troubles.

En 1906, les grandes puissances occidentales, engagées dans le chemin de la révolte industrielle, prennent panard sur le continent africain du Nord. Rassemblées à Algésiras, elles tiennent un colloque mondial qui règlera le sort du Maroc. En 1912, signature du traité de protectorat entre le sultan et l’hexagone représentée par Lyautey. En 1956, proclamation de l’autonomie du Maroc et règne d’Hassan II. En 1999, Mohammed VI prend la relève de son papa. En amont de d’avoir accès au trône, Sidi Mohammed avait charmé les habitants du Maroc par son jeune âge, sa simplicité, son avantage pour les déshérités. Dès son intronisation, même les plus grands rivaux de son papa ont mis immédiatement leurs espérances en lui.

INSTITUTIONS

Le monarque, dont l’individu est « incassable et sacrée », est le président de la république et des forces armées l Amir Al-Mouminine (commandeur des croyants). Il veille au respect de l’Islam et de la Constitution. Il nomme le chef du gouvernement et les secrétaires d’état. Il a le être capable de d’ordonner la modification de dispositions législatives et de dissoudre le parlement qui est important 306 membres, hommes politiques pour six ans, (204, hommes politiques au suffrage direct et 102 au suffrage indirect), par des représentants d’institutions locales ou experts. La pièce de repos des consultants (le sénat) est élue au scrutin indirect pour neuf ans.

Le Maroc (http://www.sud-maroc-decouverte.com/) espère une trentaine de partis autorisés, rassemblés pour quelques en coalition, depuis la conception du « gouvernement d’alternance », en 1998 et les élections législatives de 2002. .

VN:F [1.9.22_1171]
Vous jugez cette fiche utile ?
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)