Serrurerie compétitive et fiable à Rueil-Malmaison

Nombre de vues : 1

On peut parvenir à renforcer le niveau de sécurité offert par une porte en effectuant un blindage, mais aussi en ayant recours à certains dispositifs de sécurité complémentaires. Il s’agit notamment de l’entrebâilleur, du judas optique, de la barre de seuil, ou encore de la cornière anti-pince. Que peuvent vous dire les artisans-serruriers du site serrurerierueilmalmaison.org au sujet de ces derniers éléments ?

 

 

Précisions et comparatif

 

– La barre de seuil : elle peut être très utile pour contrer les tentatives d’intrusion au pied-de-biche. Il s’agit d’une pièce de tôle qui remplit l’espace laissé vide entre le sol et la porte et dont l’usage satisfait aux exigences des maisons d’assurance. Son mécanisme est esthétique, isolant, et dispose d’une certaine longévité.

– La cornière anti-pince : elle masque les espaces vides qui existent autour de la porte et rend ainsi impossible l’utilisation d’un pied-de-biche. Elle convient également aux attentes des compagnies d’assurance et son installation est facile, mais elle est relativement coûteuse (entre cent quatre-vingts et deux cents euros).

– L’entrebâilleur : il sert à voir qui se trouve du côté extérieur de la porte sans avoir à ouvrir celle-ci entièrement. Une intrusion caractérisée par l’emploi de la force brutale n’est donc pas possible avec un tel dispositif, qui vous coûtera entre deux et quinze euros. Il peut toutefois être brisé.

– Le judas optique : il s’agit d’un dispositif quelque peu semblable à l’entrebâilleur, mais qui ne possède pas l’inconvénient d’avoir à déverrouiller la porte pour voir au-delà. Il permet donc de voir sans être vu et l’on ne peut le casser.

VN:F [1.9.22_1171]
Vous jugez cette fiche utile ?
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)