Qu’est-ce que le tiers payant ?

Nombre de vues : 37

Le tiers payant permet de se faire consulter par son médecin traitant sans devoir payer immédiatement le moindre sou. C’est déjà une réalité pour beaucoup de Français. Il facilite considérablement la vie des personnes ayant des revenus modestes. En 2012, une étude estimait que plus du tiers des actes de soin effectués par des médecins libéraux relevaient financièrement de façon partielle ou totale du principe du tiers payant

Le tiers payant en bref 

Il n’a que l’apparence d’un concept simple ! Le tiers payant est une bonne idée. Mais dans la pratique, ces deux mots dissimulent un dispositif financier très élaboré. Cette sophistication rend d’ailleurs difficile la généralisation du tiers payant. Initialement, la loi prévoyait que les 66 millions de français bénéficient du tiers payant en 2017, mais cela ne fut pas possible.

Tiers payant : que se passe-t-il quand on n’en bénéficie pas ?

Le mieux pour la gestion du tiers payant est de comprendre les difficultés éprouvées par les personnes qui n’en bénéficient pas. En effet, lorsqu’un patient n’a pas cette aide, il doit impérativement sortir son porte-monnaie ou sa carte bleue juste après une consultation médicale. La note à régler oscille entre : la trentaine d’euros pour un médecin généraliste secteur et plus de cent euros pour certains spécialistes ! La somme dépensée est remboursée par la caisse d’assurance maladie. Cette dernière déduit au passage le prix du ticket modérateur. Mais la protection sociale ne change rien au fait que pour les personnes pauvres, le tiers-payant garantit un accès effectif aux services de santé.

Qui peut bénéficier du tiers payant ?

Le tiers payant a une influence directe sur l’économie de certaines couches de la population. Il est appliqué de plein droit : d’une part, aux personnes bénéficiant de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C). D’autre part, aux étrangers en séjour irrégulier sur le territoire et couverts par l’Aide Médicale d’État (AME). Sont aussi soumis au tiers payant partiel toutes les personnes bénéficiant de l’aide pour l’obtention d’une complémentaire santé (ACS). Il faut également noter que le tiers payant est systématique pour certains soins s’ils sont : donnés suite à un accident du travail ou administrés pour endiguer une maladie professionnelle. Idem pour l’ensemble des actes médicaux préventifs du dépistage organisé contre les cancers : du sein, de la prostate entre autres. Le tiers payant est systématique dans le cadre des consultations contraceptives destinées aux jeunes filles mineures ayant 15 ans au moins.

VA:F [1.9.22_1171]
Vous jugez cette fiche utile ?
Rating: 1.0/5 (1 vote cast)