Extension Véranda : quel type de véranda choisir ?

Nombre de vues : 26

Un projet d’extension de véranda doit être réalisé en fonction de vos besoins. Vous devez choisir les dimensions et le type de matériau. Chacun des matériaux de fabrication offre des avantages et présente également des inconvénients.

Les vérandas en aluminium et en PVC

L’aluminium est le type de matériau le plus utilisé pour la conception de véranda. Cette popularité est due à la légèreté de l'aluminium qui est simple à utiliser pour la construction et les prix accessibles qui varient entre 900 et 1100 euros par m². On retrouve sur le marché des styles de conception de véranda en aluminium variés ainsi qu’une pluralité de coloris. La véranda peut en revanche être endommagée par des intempéries même si les risques de rouille sont moindres. De plus, l'isolation thermique fournie par le matériau n’est pas performante. Certains modèles, cependant, sont munis d’un pont thermique pour assurer plus de confort.

Le PVC est le choix le plus économique pour l'extension de votre maison avec une véranda, le prix au m² varie entre 750 et 1000 euros. Les prix bas du matériau sont également alliés à un ensemble d’avantages. Une véranda en PVC vous assure un grand confort grâce à une bonne performance thermique. Quelle que soit la saison, vous êtes assuré de profiter d’une bonne isolation. De plus, l’équipement est simple à entretenir et est recyclable. Les inconvénients de ce type de dispositif est qu’il perd son éclat dans le long terme et n’est pas très solide pour être aménagé sur une grande surface.

Les vérandas en bois

Le bois est un matériau qui a le mérite d’être élégant. Les équipements en bois s’harmonisent parfaitement à votre maison et dispose de vertus apaisantes. Ils fournissent également une très bonne isolation thermique et phonique. Dans la mesure où vous voulez aménager la véranda comme un espace de vie de plus, c’est le matériau le plus adapté. La véranda en bois est également assez robuste pour porter des objets lourds sur son toit.

L'inconvénient de ces modèles de vérandas est que leur prix est onéreux soit 1200 à 1700 euros par m² pour un bois de qualité et 800 euros/m² pour du bois bas de gamme. L’entretien du bois de moindre qualité, également, nécessite une grande implication. En ce qui concerne l’installation d’une véranda en bois, elle est plus complexe que celle des autres matériaux, plus coûteux par conséquent.

VA:F [1.9.22_1171]
Vous jugez cette fiche utile ?
Rating: 2.0/5 (1 vote cast)