Choisir entre les différentes façons de financer un bateau

Nombre de vues : 9

Un bateau est un bien hybride, à la fois moyen de déplacement, lieu d'habitation et instrument de loisirs.

Si on regarde le prix de base d'un bateau permettant à quatre à cinq personnes de faire une courte croisière, ce qui correspond plus ou moins à une entrée de gamme, on constate que :

  • en tant que moyen de déplacement, il est assez cher, surtout comparé aux voitures de même niveau de gamme
  • en tant que lieu d'habitation, au contraire, il est nettement moins cher, à surface égale
  • en tant qu'instrument de loisirs… chaque passion coûte à celui qui la pratique

Des moyens de financements standards

Ce caractère hybride du bateau se retrouve partiellement dans les moyens de financement disponibles, avec une originalité : le LOA d'un bateau, ou leasing avec option d'achat est très souvent plus avantageux qu'un crédit classique.

Pourquoi ? D'une part parce que les banques sont frileuses pour prêter des sommes importantes, avec une garantie moins tangibles qu'une hypothèque sur une maison.

Parce que l'achat d'un bateau ne peut pas bénéficier de tous les avantages fiscaux, aides à l'accession à la propriété, réduction d'impôt pour travaux d'isolation thermique, etc. qui facilitent l'accès au logement en tant que propriétaire.

Et pourtant, il existe un nombre faible mais non négligeable de personnes qui achètent un bateau avant tout pour y vivre, et pas pour naviguer.

En cas d'achat de bateau, il est donc important de comparer les prix, mais surtout les offres des organismes de crédit. Ce travail permet souvent d'économiser des sommes importantes sur les intérêts.

Bien prendre en compte tous les éléments

En plus de ce critère d'efficacité – coût essentiel, le choix du mode de financement doit aussi tenir compte de la situation personnelle des nouveaux propriétaires, de leur façon de vivre et de leurs disponibilités financières.

En particulier, il faut regarder les possibilités de sorties anticipées du contrat : nul n'est à l'abri d'un changement de vie qui le force à se séparer de son bateau, or le marché de l'occasion n'est pas aussi fluide ni avantageux que celui d'une résidence secondaire, ni aussi structuré que celui des voitures.

Or le leasing, relativement plus rigide qu'un crédit classique, se révèle moins avantageux dans cette hypothèse.

Enfin, il faut prendre en compte les aménagements qui peuvent être faits sur le bateau, et qui vont en modifier la valeur, à la hausse.

Bref, c'est un sujet compliqué, et il vaut mieux se faire aider d'un comparateur pour formaliser et chiffrer toutes les hypothèses.

VN:F [1.9.22_1171]
Vous jugez cette fiche utile ?
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)