En retraite : que faire de sa mutuelle santé ?

Nombre de vues : 5

Une fois qu’on anticipe sa retraite on doit s’organiser avec sa mutuelle santé du fait que les conditions professionnels changent autant que le profil du concerné.

Mutuelle santé et retraite : les changements

Dès lors qu’on est près de prendre sa retraite, il est nécessaire de revoir si les garanties stipulées dans votre contrat conviennent toujours à votre situation, vos besoins, votre budget. A la retraite, nombreux décident de souscrire une mutuelle senior pour les + de 55 ans. Une fois à ce stade des changements s’opèrent d’eux-mêmes dont voici les principaux :

  • Le retraité bénéficie à l’origine d’une mutuelle individuelle : il est possible de garder ce contrat d’autant plus que l’assureur ne peut résilier celui-ci. Par contre il faut s’attendre à ce que le tarif augmente.
  • Le retraité bénéficie à l’origine d’une mutuelle entreprise : il est possible de garder le contrat sauf que le concerné doit assumer en plus les « 50% ou + » payés par l’employeur avant la retraite.
  • Le retraité se trouve être un TNS (travailleur non salarié) : dès que l’activité professionnelle prend fin les avantages fiscaux accordés par la loi Madelin s’arrêtent également. Le retraité doit donc assumer en intégralité sa mutuelle santé.

Ainsi selon sa situation le retraité va aviser, soit garder sa mutuelle soit opter pour un changement de contrat. En sus de toutes ses précautions, il est également important d’avoir adossé à sa mutuelle un contrat assurance décès afin de renforcer sa protection sociale vis à vis de son conjoint te de sa famille.

Trouver une bonne mutuelle senior

Pour ceux qui optent pour la souscription à une mutuelle senior, ils doivent penser aux principaux critères de choix. Pour une mutuelle senior il faut prévoir les points suivants :

  • Remboursements de maladies chroniques
  • Prise en charge de l’aide à domicile
  • Prise en charge de frais d’hospitalisation
  • Prise en charge de dépassements d’honoraires
  • Prise en charge des divers soins comme la thalassothérapie, l’ostéopathie, l’homéopathie et autres
  • Les frais d’optiques (lunettes, lentilles, etc.)
  • Les frais dentaires (prothèses, implants dentaires, etc.)

Il faut donc vérifier que les garanties proposées sont adaptées aux soucis de santé rencontrés. Et également voir quelles sont les dépenses non remboursées par la Sécurité sociale et veiller à inclure ces dernières dans votre contrat. Pour finir, en parallèle s’assurer que le coût convienne au budget.

VN:F [1.9.22_1171]
Vous jugez cette fiche utile ?
Rating: 1.0/5 (1 vote cast)