Les normes à respecter pour la galvanisation à chaud de vos produits

Nombre de vues : 5

C’est un procédé qui demande la plus grande attention, car la longévité des matériaux dépend essentiellement de la technique employée. La galvanisation doit améliorer cet aspect, mais plusieurs normes sont à respecter.

Les propriétés en matière de protection à suivre pour la galvanisation

Les organismes de certification se sont penchés sur cette technique artisanale afin de mettre à jour les normes. Ces dernières doivent être respectées par les entreprises, les clients ainsi que les prescripteurs. Pour la galvanisation à chaud, vous croiserez sans doute le chemin de l’ISO 146 2009 qui est disponible depuis Mai 2009, elle mentionne toutes les propriétés concernant les revêtements ainsi que les méthodes d’essais relatives. Les pièces qui doivent bénéficier de cette protection sont aussi invitées à respecter une législation via la norme ISO 14713-1. Elle est entrée en vigueur quelques mois après la première, mais son champ d’investigation est quelque peu différent.

Les pièces jouissent d’un traitement à base de zinc fondu à 455 degrés

Elle traite de toutes les données techniques essentielles pour que la pièce voulue jouisse d’une véritable protection contre la corrosion. Ce phénomène suscite d’ailleurs un engouement de taille puisqu’il suffit de se focaliser sur le chiffre d’affaires des entreprises pour comprendre qu’une hausse est au rendez-vous. Du côté d’Ouffet, une société se retrouve dans une situation particulièrement séduisante avec une augmentation de 65 % du CA en seulement quelques mois. Cette protection via un revêtement spécifique attire les clients, car elle apporte une efficacité très jouissive. La galvanisation à chaud consiste à recouvrir une pièce avec du zinc fondu à 455 degrés. Cette étape est primordiale puisqu’elle conditionne la réussite de cet atelier.

Trois classes sont opérationnelles pour l’acier

Toutes les pièces ne peuvent toutefois pas subir ce traitement, il sera nécessaire de se lancer dans une étude approfondie de la norme ISO 14713-2 pour rassembler toutes les informations essentielles. Ces dernières s’articulent autour de la conception de ces pièces à galvaniser à chaud. Enfin, nous pouvons énumérer la présence d’une troisième réglementation à suivre à la lettre, elle est valable pour les produits sidérurgiques puisque trois classes d’aciers sont définies (A, B et C) via la norme NF A 35-503.

Les professionnels doivent ainsi se focaliser sur la teneur en silicium et en phosphore avant de les plonger dans un bain de zinc fondu. Certaines pourraient ne pas résister à ce traitement de choc.

VN:F [1.9.22_1171]
Vous jugez cette fiche utile ?
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)