La charcuterie offre une large palette de spécialités

Nombre de vues : 24

Il est préférable d'un point de vue nutritionnel d'opter pour celles qui sont les moins grasses comme le jambon cru ou cuit, le bacon, le fromage de tête ou l'andouillette. 

Choisissez une charcuterie qualitative

Les charcuteries sont composées en proportion variable de viande (essentiellement de porc), de matières grasses, de sel. Les vitamines retrouvées dans ce type d'aliments sont principalement celles du groupe B. La charcuterie contient une source importante de sel, attention donc de ne pas en abuser. Ce dernier étant responsable de maladies cardiovasculaires. Il est donc judicieux de privilégier une production artisanale.

Quelles charcuteries choisir ?

Au vu des fortes variations de teneurs en sel et en matières grasses, l'impact sera différent en fonction de la charcuterie consommée. En général, il recommandé de ne pas dépasser deux portions par semaine, soit 100 grammes, au total. En cas de consommation de charcuterie en plat principal, il faut alléger l'accompagnement. Privilégiez ainsi les légumes, les pommes de terre vapeur. La charcuterie apporte suffisamment de sel, il est donc inutile de resaler les plats. En France, la tradition charcutière est très présente. Pourtant, elle est souvent décriée comme étant un aliment trop gras, trop salé. La pratique de la charcuterie remonte aux temps anciens. En effet, comme le révèle les sites sur Internet, le salage permettait de conserver la viande en l'absence de réfrigérateur. 

Le leader de la charcuterie reste le jambon

Seul le jambon cuit supérieur dégraissé et le filet de bacon peuvent être considérés comme des produits maigres avec moins de 5% de lipides. Toutes les autres charcuteries affichent quant à elles des taux entre 10 et 30% de lipides. Les rillettes, le foie gras culminent avec un taux de graisses de plus de 45%. Chaque année dans le monde plus de 34.000 décès sont dus par une alimentation trop riche en charcuterie, 50.000 par une alimentation trop riche en viande. À titre de comparaison, plus de 600.000 décès sont directement liés à une surconsommation d'alcool. Ces chiffres montrent que, comme dans tous les domaines, il faut se montrer raisonnable. Manger un peu de charcuterie une à deux fois par semaine peut se révéler être une bonne source de protéines.

VA:F [1.9.22_1171]
Vous jugez cette fiche utile ?
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)